NEWS

Le coton de Balenciaga devient traçable à 100%

Non, nous ne somme dans un épisode des Experts, pourtant c’est bien grâce à la science medico-légale qu’il est désormais possible de tracer à 100% le coton biologique. On vous en dit plus

Qui aurait pu savoir que le partenariat entre le géant du luxe Kering (possédant Balenciaga, Saint Laurent ou encore Gucci) avec le groupe italien Albini révolutionnerait le secteur de la mode responsable ? Les deux poids lourds de l’industrie se sont associés et pour créer un coton biologique 100% traçable et le processus utilisé est presque digne d’un épisode des experts.

Chaque tissu composé de coton cultivé et teint par Supima (Groupe Albini) est identifiable par une signature chimique unique reliant la fibre au champ dans lequel elle a été cultivée. Pour certifier cette identité, les groupes ont demandé à Oritain (entreprise de traçabilité) de capturer la fibre et de créer à partir de celle-ci une « empreinte digitale » impossible à copier. L’authenticité de la matière peut être vérifiée à n’importe quelle étape de sa fabrication, garantissant ainsi l’intégrité de la chaîne logistique.

Cette innovation dans le secteur du luxe incite Kering à se rapprocher de ses objectifs pour 2025 comme pour Salvatore Ferragamo et la création de ses nouveaux ateliers. En effet celui-ci vise à pouvoir tracer l’intégralité des ses chaînes d’approvisionnement. Un pas de géant pour le secteur qui oblige ainsi les autres groupes comme LVMH à s’aligner sur leurs objectifs sociaux et environnementaux.

Léa Marcq est la fondatrice et rédactrice en chef de THE ALLEAH. Sa mission est de démocratiser la mode responsable. La rendre plus ludique et plus accessible aux lecteurs de THE ALLEAH.