LIFESTYLENEWS

Black Friday : l’appel au boycott de la rédac’

The Alleah

S’il y a bien une raison pour laquelle nous devrions ranger notre porte-monnaie le jour du Black Friday, c’est pour l’avenir de notre planète. On vous en dit plus

Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui est axé sur le concept de commodité. Le progrès technologique nous a donné un accès libre et immédiat au matériel, faisant de nous d’insatiable consommateur. La tentation d’acheter quelque chose amène à une gratification immédiate. La monotonie et la facilité d’achat nous rendent aveugles à notre surconsommation. Nous voulons toujours plus tout en payant toujours moins.

Black Friday est ainsi devenu le jour le prolifique pour les groupes et les commerçants, satisfaisant nos envies consommateurs grâce aux prix réduits tout en s’en mettant plein les poches (Les bénéfices estimés dans l’industrie du vêtement s’élèvent jusqu’à 40 milliards aux USA). Ce jour là, les préoccupations éthiques et environnementales sont oubliées des deux côtés.

Si vous lisez régulièrement les articles de The Alleah, vous n’êtes pas sans savoir que la production et la consommation de vêtements ont un impact social et environnemental important. Sur le plan environnemental, l’industrie de la mode est une des plus polluantes au monde. Socialement, les conditions de travail dans les nombreuses usines délocalisées sont plus que douteuses et les employés sous-payés. Le fast fashion et l’industrie du luxe accordent une importance prioritaire au volume et aux délais de production tout en réduisant le prix en magasin pour attirer une large clientèle.

Pendant le Black Friday les magasins mettent en avant des articles à prix encore plus réduit, « permettant » au consommateur d’acheter un article qu’il n’aurait pas les moyens de se procurer autrement. En soulignant la pénurie d’articles qu’il n’est possible d’acheter que dans un temps imparti, les commerçants créent un sentiment d’urgence nous obligeant à dépenser de l’argent. De l’argent qui se transforme la plupart du temps en regret, et ces regrets se transforment ensuite en gaspillage.

Quelles alternatives au black Friday ?

Ce n’est pas pour autant que nous devons subir cette journée et suivre le mouvement de consommation. Cette journée peut être décisive pour les nouveaux consommateurs éthiques que nous sommes. Que ce soit en prônant le « No buy day » ou alors en se tournant vers les meilleurs deal seconde-main, nous pouvons réduire notre impact et montrer à nos proches qu’il n’est pas difficile de ne pas succomber aux appels de phares de équipes marketings.

Léa Marcq est la fondatrice et rédactrice en chef de THE ALLEAH. Sa mission est de démocratiser la mode responsable. La rendre plus ludique et plus accessible aux lecteurs de THE ALLEAH.