LIFESTYLENEWS

C’est quoi le problème avec le label Oeko-Tex ?

Concernant la certification Oeko-Tex, nous entendons tout et son contraire. C’est quoi son problème exactement ? Peut-on s’y fier ? Est-elle écologique ou non ? La rédaction vous éclaire…

Nous sommes nombreux à nous perdre entre toutes les certifications textiles existant aujourd’hui. Derrière chaque label, se trouvent bien sûr, des informations utiles sur la qualité de la matière et sur sa fabrication, mais de par leur nombre élevés et de par leurs descriptions complexes, ceux-ci sont souvent mélangés et/ou mal interprétés. C’est d’ailleurs particulièrement le cas de la certification Oeko-Tex, que l’on voit de plus en plus souvent sur les étiquettes de nos vêtements.

Que nous dit le label Oeko-Tex ?

Pour faire simple, un tissu Oeko-Tex est un tissu certifié exempt de traces de produits chimiques dangereux pour la santé. Derrière cette certification se cache un système de tests produits certifiants la non toxicité des matières et des différents produits utilisés dans le textile. Il existe d’ailleurs différents niveaux de certification auquel les fabricants peuvent prétendre, la plus courante étant la norme Oeko Tex 100, signifiant que la matière a été testée pour environ 100 produits chimiques tels que les pesticides, les colorants cancérigènes et les métaux lourds. Plus concrètement, cela veut dire que les vêtements certifiés Oeko-Tex 100 sont sans danger pour notre santé puisqu’exempts de produits chimiques et de substances nocives.

La certification Oeko-Tex est-elle une certification éthique et engagée ?

C’est là que ça se complique. Il est évident qu’un produit certifié Oeko-Tex 100 est plus responsable qu’un produit fabriqué à partir de matières toxiques. Pour autant cette certification ne garantit pas le caractère écologique et responsable du produit puisqu’elle ne couvre pas les processus de fabrication et ne dit rien sur les conditions de travail dans lesquelles ont été fabriquées ces matières. Pour pallier ce problème, Oeko-Tex a mis en place une certification plus pointue nommée « Made In Green». Celle-ci indique que les produits ont non seulement été soigneusement testés pour les substances dangereuses, mais ont également été fabriqués dans le respect de l’environnement et dans des conditions de travail éthiques et équitables. « Tout va bien ! Nous pouvons donc nous fier à la certification Oeko-Tex ! » nous direz-vous ? Non non non ! Car la certification Made In Green by Oeko-Tex est très peu rependue et que certaines marques et fabricants peu scrupuleux se servent de la confusion des consommateurs entre les labels Oeko-tex 100 et Made In Green by Oeko-Tex * pour greenwasher leur produit.

* Les labels Standard 100 et Made in Green ne doivent pas être confondus avec les labels bio. Ils ne garantissent en aucun cas que les fibres utilisées sont biologiques.

Du coup, je fais quoi ?

Premièrement, il faut apprendre à différencier ces deux labels et regarder s’il est accompagné de labels complémentaires comme GOTS ou encore Fair Wear (toutes les infos sur les labels et les eco-textiles sont par ici). Aussi, tout au long de notre apprentissage dans le milieu de la mode responsable et sur ses facteurs de différenciations, nous avons souvent fait le même constat : il faut regarder et décortiquer les étiquettes. Lorsque celle-ci n’est pas claire, il ne faut pas hésiter à demander à la marque, au fabricant ou bien au label plus de précisions. Bien sûr, cela peu paraître fastidieux, pourtant cela permet non seulement de savoir à quoi s’en tenir, mais en plus, nous permet de reprendre le contrôle de notre consommation en ne cédant pas l’achat d’impulsion…