LIFESTYLE

Le code de conduite éthique d’un véritable Yogi !

Le yoga est devenu LE sport branché des parisiennes et des Instagrameuses ! « Toi tu es plutôt hatha ou vinyasa » peut-on entendre dans les couloirs des classes ou au café du coin…


Et toi tu en pense quoi du Yoga? Peut être fais-tu fais partie de ces gens qui croient que le Yoga ne consiste qu’à se contorsionner dans tous les sens? Que c’est fait pour les filles ultra souples ? Que ce n’est pas vraiment un sport… c’est bien trop chill et hippie !

Si tu fais partie de ces gens là, alors cet article est fait pour toi ! On va te prouver le contraire et te montrer ce qui se cache derrière la véritable philosophie Yogique ! Et pour ça, la rédaction a interviewé deux supers profs de Yoga, Anaïs et Aïda, qui ont chacune, découvert et évolué dans le yoga de manière différente. Elles vont vous faire aimer la philosophie yogique à coup sûr ! Mais pas de panique, exit les cours de philo au lycée, bien trop abstrait ! On vous parle d’une vrai philosophie que vous pourrez pratiquer dans votre quotidien ! Challenge accepted ?

Tout d’abord, nous vous présentons Aïda ! Elle vit au Maroc et partage sa vie entre entreprenariat, yoga et surf, puisqu’elle est gérante d’un magnifique hôtel, Le Yogi Surfer, qui organise des retraites centré sur ces deux sports et les valeurs qu’ils nous enseignent. Elle nous raconte comment sa passion est née:

« Mes années adolescentes sont partagées entre ma passion pour la danse contemporaine et mes études. Mais la vie parisienne étudiante me rattrape. Histoire banale, j’ai 22 ans, je prends du poids. Je décide de me mettre au yoga. Toutes ces images de filles filiformes enchaînant des postures aériennes sont très vendeuses. Mais l’offre parisienne est aussi vaste qu’une carte de restaurant : hatha, ashtanga, vinyasa, Jivamukti, fly yoga, Yin, Kundalini, Sivananda, Yiengar, Power yoga, Strala yoga… Finalement, je décide de tout essayer et je découvre alors une discipline exigeante, rigoureuse, souvent très intense physiquement et intellectuellement. Mais un point commun rassemble toutes ces branches… la prise de conscience de soi ! Car le yoga n’est pas une mode comme certain le répètent. C’est un mode de vie qui aujourd’hui s’inscrit dans une vision plus globale de conscience de nos environnements de travail, de lieu de vie, de consommation ».

Par là, Aida nous rappelle bien qu’il n’y qu’UN seul yoga ! Car cette pratique est une véritable quête spirituelle où l’on tente d’entrer en « Yoga » signifiant «  Union » en sanskrit… avec son corps, son esprit, les autres, la nature, le monde…

Et bien que cette philosophie date de 2000 ans, avec ce train de vie incessant, stressant et toutes ses choses auxquelles nous devons penser dans notre société d’aujourd’hui, on peut dire que c’est toujours d’actualité ! Et ça a d’ailleurs été l’élément déclencheur d’Anaïs pour commencer le yoga. Elle a même décidé de faire de cette passion son travail et l’enseigne  à Paris. Elle nous raconte son histoire:

« Le Yoga a croisé ma route quand j’ai commencé ma vie active au poste de chargée de communication, il y a 4 ans. C’était une période stressante pour moi et j’avais souvent des douleurs vives dans le haut du dos. Après avoir consulté plusieurs Ostéopathes et Kinésithérapeutes, le constat était sans appel : il fallait que j’apprenne à relâcher mes muscles, j’avais beaucoup trop de tensions dans mon corps. C’est donc pour cela que je me suis lancée dans le Yoga. Les effets ont été très rapides et c’est devenu bien plus qu’un sport pour moi : pendant les cours, je ressentais une sensation de sérénité. C’était comme si l’énergie circulait à nouveau dans mon corps… »

Et bien oui ! Car la philosophie yogique nous enseigne tout d’abord, que nous n’avons pas seulement qu’un corps physique mais aussi énergétique ! Comprenez donc bien que le Yoga se pratique certes sur un tapis par des postures (les asanas), de la respiration et de la méditation, mais surtout dans la vie de tous les jours !

« … J’avais une professeure qui nous apprenait également à pratiquer le Yoga hors du tapis, en abordant plusieurs sujets en début de cours comme prendre conscience de ce qui nous entoure ou encore accepter ses sentiments, même quand ils sont vus négativement par la société. C’est en partie grâce à elle que ma passion pour le Yoga a commencé. »

Pour mieux vous aider à comprendre l’essence même du yoga, nous avons pensé aux 5 règles d’or de ce code de conduite yogique qu’il faut connaître pour débuter:

1. Ahimsa, ou la non-violence

Le code de conduite de la philosophie yogique nous est enseigné par ce qu’on appelle les Yama et Niyama. Mais attention ! Ce ne sont pas des règles religieuses, ni des commandements, et encore moins quelque chose l’on doit suivre aveuglément ! Car ce serait même le contraire de la philosophie yogique qui repose sur le lâcher-prise. Ce sont plutôt des orientations que l’on peut choisir ou non d’appliquer dans notre vie pour chercher et créer son propre chemin. Car la quête spirituelle est une véritable réflexion sur notre nature intérieure. 

Pour vous donner un exemple, le tout premier Yama est l’Ahimsa : le principe de non-violence et plus généralement du « respect de la vie ». On ne respecte pas ce voeu si on nourrit des pensées agressives, en insultant quelqu’un ou en étant tout simplement mal poli… Ahimsa nous demande de cultiver plus d’amour et de paix dans notre vie quotidienne. On peut, par exemple, être plus attentif à nos pensées, être moins critique (aussi bien envers les autres que soi-même), à quitter une conversation négative envers autrui, en s’encourageant et en encourageant les autres…

2. L’indulgence

Une autre règle essentielle du Yoga est de pratiquer les asanas en étant bienveillant envers soi-même, avec compassion et indulgence, détaché du résultat ! Si la personne à côté de nous est plus souple ou arrive à faire des figures que notre corps n’arrive pas (encore) à faire, il faut savoir accepter et adapter la posture à notre corps.

Car combien de fois par jour, agissons-nous en niant notre vérité intérieure de peur d’être jugé ? Nous vivons dans une société compétitrice où il faut toujours être le meilleur dans tout: ça commence déjà par l’école avec l’accès aux différentes universités ou concours selon notre niveau, au travail pour obtenir une promotion et se faire démarquer de ses collègues, dans l’éducation de nos enfants pour ne pas être vu de travers par ses amis ou sa famille. Mais aussi dans de nombreux sports, avec toutes ses compétitions où il faut toujours gagner et être le premier.

Le yoga est une discipline personnelle, et l’un des rares sports à être pratiqué sans aucune compétition. On ne soumet aucun jugement ni envers les autres, ni envers soi-même. Nous apprenons à nous écouter, pour sortir de sa zone de confort, et ce, en apprenant la persévérance par une pratique assidue et régulière ! 

3. Allier son Corps et son Esprit

Aïda nous explique qu’en Inde « le yoga est une philosophie de vie, une religion, proposant un mode de vie ayant pour finalité l’harmonie et l’union du corps et de l’esprit « samadhi ». La tradition indienne donne toute sa dimension au yoga et les valeurs qu’il transmet. La partie physique d’un enchaînement des asanas n’en ai qu’un des principes qui permet de stimuler notre énergie vitale. Une conduite yogique est avant tout la mise en valeur d’une éthique personnelle vers autrui et soi même. »

Mais alors pourquoi s’enquiquiner à faire le chien tête en bas, la salutation au soleil ou la posture de l’arbre ? Et bien tout simplement parce que nous avons un corps et qu’il faut apprendre à l’accepter et vivre avec toute notre vie. Renforcer son corps, l’assouplir, mieux connaître ses limites et ses forces permet de mieux s’explorer ou bien de prendre du recul face à telle ou telle déconvenue du quotidien pour les laisser s’échapper. Et ce sont les postures «  asanas » mélangeant fermeté et légèreté qui permettent d’apaiser son mental. Car au coeur de ces opposés, l’esprit se concentre, ouvre la voie à la méditation et nous permet ainsi de nous connecter pleinement au présent, oublier les blessures du passé et les tracas du futur.

« Ces rendez-vous hebdomadaire avec moi-même étaient nécessaires, j’apprenais à écouter mon corps avec ses limites et ses capacités. J’ai toujours été sportive mais le Yoga m’a apporté quelque chose que je ne retrouvais pas dans les autres sports : je vivais une véritable re-connexion avec mon corps et mon esprit. C’était la première fois que j’étais aussi assidue dans une activité, j’y allais avec plaisir, la flemme n’avait jamais raison de moi …! », Anais.

4. Respiration et Pleine Conscience 

La respiration est si importante en yoga, que vous entendrez sans cesse votre professeur vous dire « Inspirez, Expirez » à chaque mouvement ! La respiration nous guidera tout le long de notre séance. Notre corps se renouvellera à l’inspiration et nos tensions se libéreront à chaque expiration. C’est elle qui nous permet justement d’allier notre corps et notre esprit. Et en explorant mieux nos pensées, il est possible de s’unir au présent et de les réajuster… On libère ainsi un des éléments essentiels du yoga… les pensées positives !

« Aujourd’hui, je me sens alignée avec ce que je fais tous les jours. Je peux l’affirmer, le Yoga m’a rendu plus positive, c’est la première fois que j’ai autant la foi en mon avenir. J’ai l’impression d’être plus ouverte au monde, de me réconcilier petit à petit avec moi-même et de, pour une fois, écouter mon intuition », Anaïs

5. La sérénité et le lâcher-prise 

Par conséquent le Yoga nous apporte plus de sérénité dans notre vie.

Car vous l’aurez compris, le véritable Yoga est bien plus qu’une simple discipline physique. C’est un voyage de milles lieues vers la connaissance de Soi, de l’Amour, de la Compassion. C’est une quête qui nous libère progressivement de ce qui nous empêche d’atteindre la plénitude de notre être.  Le yoga peut ainsi devenir une discipline, un repère dans votre vie, un rendez-vous avec vous-même.

« Alors quand on a dit tout ça … que fait-on ? Non, on ne part pas en Inde dès le lendemain !  D’abord, on essaye, on pratique et on observe les bienfaits de la discipline. On gagne en fluidité, en souplesse, en force, on observe ces sensations ! Mais avant tout, on prend le temps… le temps de respirer, le temps de méditer, le temps d’être présent sur son tapis. En yoga comme dans la vie, le premier pas reste le plus difficile mais pour certain d’entre vous cela deviendra indispensable.

De mon côté, la découverte du yoga c’est une révolution ! Au fil des années, j’ai d’abord adopter d’autres modes de consommation en passant par mon régime alimentaire. J’ai même quitté mon boulot, Paris, et aujourd’hui, j’enseigne cette discipline dans mon nouveau pays : le Maroc. Mais je vous assure, vous pouvez toujours commencer par une petite heure par semaine au studio du coin ! », Aïda.

Pour une bonne dose d’inspiration quotidienne…

Je vous invite à découvrir les Instagram respectifs de nos deux Super Profs de Yoga:

* Instagram d’Aïda et de son magnifique hôtel le Yogi Surfer & Site web pour y voir toutes les retraites en détails !

* Instagram d’Anaïs & de son site web pour mieux connaître son histoire. Et vous retrouverez le planning de ses cours en Story !

Crédits Photos : Maud Pignata, ArtPix’Elle