FASHION

Henriette Décrypte : La fashion week de Milan AH20/21

Derrière Henriette se cache Anne-Sophie, fondatrice de la boutique vintage du même nom et dénicheuse de tendances. Modeuse avertie, mais surtout shoppeuse consciente, elle décrypte pour nous les tendances vues sur les podiums du monde entier pour mieux nous guider dans les boutiques de fripes et de seconde main. Cap sur la fashion week de Milan !

La fashion week de New York était belle, Londres pleine de surprise . On s’attendait donc à ce que la semaine de la mode de Milan soit flamboyante et à l’italienne. Pourtant, elle est, dans l’ensemble, restée très sage, pour ne pas dire un peu trop « commerciale » à notre goût. Cependant, elle marque des points pour la rédaction puisqu’elle se rattrape en se plaçant en tête des Fashion Week les plus responsables. Décryptage !

Milan confirme les grosses tendances de l’automne/hiver 2020

Les manches bouffent !

Déjà aperçues à New York, puis à la Fashion Week de Londres, les manches bouffantes étaient omniprésentes sur les catwalks milanais. Fendi, Max Mara, MSGM pour ne citer qu’eux, les ont mises en majesté tout au long de leur shows.

Fendi – Max Mara – MSGM

Corsetez !

On a vu des corsets posés sur des chemises à Londres. Ici, les Milanais nous proposent des blazers hybrides, corsetés à la taille et avec effet de basque. Féminin et résolument moderne, on aime. Comment on s’en inspire ? On place un corset – de mamie où à chiner sur Vinted – sur une grande chemise d’homme, ou si l’on s’en sent capable, on coud des pinces sur un blazer.

Jil Sander – Fendi – Versace – Vivetta

Les franges en veux tu (non, pas forcément), en voilà (quand même) !

Les franges sont partout cette saison-ci. Je ne peux pas dire que je sois une grande fan mais je dois rester objective et il est donc de mon devoir de vous dire que les franges sont bel et bien de retour… Ici chez Prada, Bottega Veneta et Salvatore Ferragamo.

Salvatore Ferragamo – Prada – Bottega Veneta

Ce qui nous a fait plaisir à Milan

  • La collection Jil Sander était, comme toujours, superbe ! Les couleurs, les coupes, les tissus. La pureté des lignes et la puissance des volumes… On en redemande.
  • Estelle Kocher – fondatrice du label français Koché – a brillamment  collaboré avec la Maison Pucci. Elle nous présente ici une collection audacieuse, où les robes à dentelle – signature de la créatrice – flirtent avec les motifs et les couleurs chers à la Maison italienne. On valide !
Jil Sander
  • Estelle Kocher – fondatrice du label français Koché – a brillamment  collaboré avec la Maison Pucci. Elle nous présente ici une collection audacieuse, où les robes à dentelle – signature de la créatrice – flirtent avec les motifs et les couleurs chers à la Maison italienne. On valide !
Emilio Pucci

Alors, Milan Fashion (Ethi)week ?

La fashion week de Milan se place comme la deuxième championne des initiatives responsables devant celles de Londres et de New York (bien sûr la fashion week de Copenhague reste la plus engagée) . De grandes Maisons telles que Marni ou Max Mara optent pour de nouvelles alternatives écologiques et sont copiées par les plus petites marques (ou serait ce l’inverse ?)

Ainsi, Agnona utilise du cachemire recyclé pour ses manteaux, Salvatore Ferragamo upcycle ses chutes de cuir pour pour créer sacs et chaussures, Vivetta s’engage à utiliser au minimum 30% de tissus recyclés ou upcyclés dans sa collection et Max Mara rembourre ses manteaux matelassés non plus avec du duvet d’oie mais avec des chutes de cachemire. 

La Maison Armani a aussi beaucoup fait parlé d’elle en lançant une collection capsule sous sa ligne Emporio Armani, principalement dédiée à ses clients.tes les plus jeunes. Les marques italiennes semblent enfin comprendre l’urgence de répondre à la demande de transparence de la part des jeunes consommateurs. Quant à Gucci, Alessandro Michele envoie en personne les invitations pour son défilé via whatsapp afin de ne pas générer de nouveaux déchets. 

Également, Marni nous interpelle en proposant une collection composée presque uniquement de patchworks. « Il a assemblé des chutes de velours, de brocard, de maille et de cuir, pour en faire des robes trapèze, de longs manteaux droits et des robes à larges bretelles. (…) Des demi-corsets étaient fixés sur des robes et des tissus d’ameublement plaqués en jupe, comme des pièces piquées sur un mannequin de couture. » explique une rédactrice de Vogue.  Nous n’aurons donc qu’un mot à dire : bravo !

Marni

Petit bonus: Le tip style de Milan repéré par Henriette (facile à copier ! )

Les créateurs.rices italiens.nes répondent à une question qui nous taraude chaque hiver: comment être stylée.e quand il fait froid sans tomber dans le combo ennuyeux pull/jean en hiver ? Réponse de Milan: le layering ! ou l’art de faire apparaître plusieurs couches de vêtement pour apporter de la personnalité et de la couleur à un outfit un peu sage. On met un top à motifs sous sa robe à bretelles, un col roulé acidulé sous un manteau sombre, des collants colorés sous une jupe sage …

On se retrouve la semaine prochaine pour décrypter nos chères collections nationales à la Fashion Week de Paris !

Brognano – Prada – Versace