Please assign a menu to the primary menu location under menu

NEWS

COP 24 : L’industrie de la mode sera-t-elle propre en 2050 ?

43 multinationales de l’industrie de la mode se sont réunies cette semaine en Pologne afin définir quels seront les prochains enjeux climatiques du secteur. On vous en dit plus

Ce lundi a marqué le début de l’accord de la “Fashion Industry Charter for Climate Action” à Katowice en Pologne. Les principaux groupes, marques et détaillants de l’industrie de la mode ont convenu d’un accord collectif pour limiter leur l’impact tout au long de leur chaîne de valeur. Au total, 43 présidents et leaders (Adidas, Burberry, Esprit, Guess, Gap Inc. Hugo Boss, Groupe H & M, Inditex, Groupe Kering, Levi Strauss & Co., Puma SE, PVH Corp., Target …) soutiendront 16 principes et objectifs ciblant cette initiative. L’objectif: des émissions nettes nulles pour l’industrie de la mode d’ici 2050. Comment? En décarbonisant la phase de production, en encourageant les transports à faible émission carbone, en explorant les modèles économiques de l’économie circulaire et en améliorant le dialogue et la sensibilisation auprès des consommateurs (ce qu’a commencé à faire Zara du groupe Inditex il y a quelques mois). En outre, afin de finaliser les progrès de ces engagements, six groupes de travail ont été mis en place au sein desquels les signataires travailleront pour définir les différentes étapes de la mise en œuvre de ce nouvel accord. Aussi, l’année 2030 sera décisive et permettra de faire un point sur l’engagement prit ce lundi en Pologne puisque les signataires s’engagent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 30% cette année là. Le PDG du groupe H&M (investissant depuis de nombreuses années dans la réduction de leur impact carbone), Karl-Johan Persson, félicite cette unification des différents acteurs de la mode “Notre industrie a une portée mondiale et ce n’est qu’ensemble que nous apporterons un changement significatif et nécessaire ». La signature symbolique de cet accord devrait se faire dès janvier 2019 et marquer le début d’une nouvelle ère de l’industrie de la mode et la rédaction suivra ça de près.

Source : FASHION NETWORK