NEWS

L’INFO UPCYCLÉE : La Fashion Week de Copenhague renforce son éthique et autres lectures de la semaine

Les Fashion Week n’ont jamais été connues pour mettre l’écologie sur le devant de la scène. Entre les installations éphémères et le nombre de d’invitées venant des quatre coins du monde pour y assister, se positionner en défenseur de la planète serait même déplacé. Pourtant, cette semaine, la Fashion Week de Copenhague revoit son rôle. Cecilie Thorsmark, directrice de l’événement a déclaré vouloir faire de « cette semaine traditionnelle une plateforme de plaidoyer ». Aussi, la Copenhague Fashion Week lance un plan d’action regroupant plusieurs objectifs que les marques participantes devront respecter si elles ne veulent pas se voir radier. Parmi elles : l’introduction d’un décor zéro déchets et de l’obligation de présenter 50% de matières écologiques ou recyclées dans leur collection.

Il a également été prévu de réduire l’impact de la Fashion Week de Copenhague en elle-même afin que celle-ci devienne « zéro-déchets » d’ici 2022. Les bouteilles en plastique sont déjà interdites et le plan vise à réduire les émissions carbones engendrées de 50%. Pour les invitées, des solutions numériques sont envisagées, permettant ainsi aux participants de ne pas se déplacer. « Tous les acteurs de l’industrie, y compris les organisateurs des fashion week, doivent être responsables de leurs actions et être disposés à changer leurs manières de faire. Le délai pour éviter les effets dévastateurs du changement climatique est inférieur à dix ans et nous assistons déjà aujourd’hui à ses effets catastrophiques. Il ne peut y avoir de statu quo. » a déclaré Cecilie Thorsmark. Un changement radical qui, nous l’espérons, inspirera les 139 autres Fashion Week officielles recensées dans le monde.

L’info upcyclée de la semaine :