FASHION

L’or éthique, késako ?

Sur The Alleah, on parle beaucoup de la mode responsable, il était donc logique de se pencher sur la joaillerie, en particulier sur l’or éthique. On vous en dit plus

Lorsque l’on entend parler de bijoux éthiques, nous pensons le plus généralement aux diamants “sans conflit” (merci Léo). Pourtant, savez vous qu’un simple anneau en or dégage à lui seul 18 tonnes de déchets ? Les produits chimiques utilisés sont si toxiques qu’une simple goutte pourrait tuer un homme et détruire une partie de la vie aquatique (selon la CAFOD, organisation catholique internationale pour le développement).

Et cela ne s’arrête pas là. L’extraction de l’or se fait en général dans les pays où la législation du travail n’est pas (ou très peu encadrée (Pérou, Ouzbekistan ou encore Afrique du Sud) et les sociétés minières sont accusées d’empiéter sur des terres protégées, peuplées par les autochtones.

Aussi, même si la prise de conscience n’est pas encore totale, certains organismes ont déjà pris le pas et permettent d’offrir plus de transparence aux grossistes et acheteurs de détails. Par exemple, “The Initiative for Responsible mining”, une organisation à but non-lucratif, développe un système de vérification indépendant au niveau minier. Également, le label Fairmined audite et certifie les mines d’extraction d’or éthique et chacun des acteurs de la filière (affineurs, allieurs, fondeurs et joaillers) s’assurant de l’utilisation et la traçabilité de l’or, de la mine jusqu’au produit final.

Sur le plan social, cela fournit une offre de travail valorisante aux populations, avec des conditions de travail décentes et une rémunération juste. Sur le plan environnemental, l’or éthique de Fairmined réduit les impacts nocifs provoqués par l’exploitation non contrôlée. L’utilisation du mercure est réduite et remplacée par des substances moins toxiques.

Malheureusement, il n’existe aucun répertoire international pouvant nous aider à localiser les vendeurs de bijoux fabriqués à partir d’or éthique. Cependant, le consommateurs devenant de plus en plus demandeurs de transparence, les détaillants s’efforcent d’apporter des réponses. Mais l’industrie de la joaillerie n’a pas encore été sensibilisé à la question de la transparence concernant la chaîne de fabrication de l’or.

Une mine d’or éthique donc pour les nouveaux bijoutiers labellisés Fairmined (comme JEM en France) apportant eux des réponses concrètes et des produits innovants dans le secteur. La révolution est en marche.