LIFESTYLE

Qu’est-ce que l’éco-anxiété ?

Feu de forêts, sècheresse, ouragans dévastateurs, inondations, menace permanente de la fonte des glaces polaires… Nous ne pouvons désormais plus ignorer le réchauffement climatique. Le problème semble si imminent et inévitable que l’inquiétude nous gagne et nous affecte au quotidien. Cela a d’ailleurs un nom : l’éco-anxiété, ou solastalgie. Quelle est cette nouvelle maladie mentale et quels sont les symptômes ?

L’éco-anxiété est un état d’anxiété accru que certaines personnes ressentent face au changement climatique. Ces dernières années, un nombre croissant de personnes déclare en avoir fait l’expérience après avoir pris conscience de l’impact qu’elles avaient sur leur environnement et leur planète. Aussi, la solastalgie se déclare de deux manières différentes en fonction des individus : Elle peut prendre la forme d’une inquiétude suite ou face à une catastrophe naturelle imminente ou bien, à plus grande échelle, faire naître un sentiment anxieux auprès de ceux notant les changements climatiques de notre planète (changement de températures, élévation du niveau de la mer…).

Quels sont les symptômes ? 

Les symptômes de l’eco-anxiété sont similaires aux autres formes d’anxiété. Certaines personnes vont exprimer un niveau de stress très élevé lié au changement climatique et vont faire l’expérience d’attaques de panique, des pensées obsessionnelles, d’insomnies et peuvent signaler une perte d’appétit. Ces états font suite à la peur chronique d’une catastrophe imminente. Dans les cas les plus graves, cela peut avoir impact sur les relations sociales et la santé physique (perte de la mémoire, troubles du sommeil…), mais également donné lieux à des actes de violence ou de désespoir dus au sentiment de désespoir et de fatalisme ressenti face au réchauffement climatique.

Que faire si vous souffrez d’éco-anxiété ?

Lorsque vos craintes liées au problème semblent survenir, il est important de faire face à votre schéma de pensée. La plupart du temps, lorsqu’une pensée négative survient, elle engendre une multitude d’autres pensées qui ne sont pas plus positives. Se concentrer sur le moment présent et se mettre à la méditation peut aider dans ces moments-là. Il peut également être intéressant d’écrire pour analyser son schéma de pensées et agir de manière plus efficace dessus.

Par ailleurs, même si la tentation est grande, il faut limiter le temps passé à s’informer sur le sujet. Il est certes important de suivre l’actualité afin de pouvoir agir de manière concrète face au réchauffement climatique, mais les informations n’étant pas filtrées sur internet, certaines peuvent être extrapolées et accroitre votre état d’anxiété.

Enfin, si l’éco-anxiété liée au changement climatique affecte votre vie quotidienne ou perturbe votre sommeil, il peut être utile de demander de l’aide. Travailler avec un thérapeute peut vous aider à trouver de nouvelles façons de gérer vos peurs et à votre manière, contribuer à des solutions positives pour l’avenir. Le changement climatique, malheureusement, est une réalité pour notre génération. Mais plus nous canaliserons notre sentiment de peur et plus nous aurons les moyens de nous tourner vers l’action.