FASHIONLIFESTYLE

Acheter seconde main, la plus durable des alternatives ?

L’avenir de la mode et de la slow fashion réside-t-elle dans le seconde main ? On vous en dit plus

Si vous scrollez les articles de The Alleah, vous le savez pertinemment : consommer fast fashion (Zara, H’&M, Primark…) détruit la planète et entache sérieusement les droits de l’homme. Bien que ces dernières marques prennent de plus en plus en compte l’impact de la mode sur notre planète, le modèle de consommation majeur reste celui de l’achat rapide, peu coûteux et il faut encore compter de nombreuses années avant de voir un changement significatif.

D’ici là, c’est à nous que revient la tâche difficile d’accroitre le mouvement et de préserver notre planète. Une mission qui n’est pas des plus aisées pour les anciennes aficionados du trashion pour qui il est encore impossible d’envisager une garde robe minimaliste. Fans de vêtements, nous voulons à tout prix rester au top et pouvoir sortir dans la rue en arborant la même assurance que Queen-B. C’est d’ailleurs pour cela que vous vous demandez certainement si le seconde-main peu devenir une véritable alternative. La réponse est oui. Mille fois oui ! Laissez tomber vos préjugés sur les fripes : The Alleah va révolutionner votre point de vue en seulement 3 paragraphes.

C’est bon pour la planète

Lorsque l’on sait qu’il faut plus de 100 litres d’eau pour fabriquer un seul jean et que la teinture, bien que végétale reste nocive pour notre planète, il ne fait aucun doute que d’opter pour des vêtements déjà portés réduit au maximum notre impact. D’ailleurs, saviez-vous qu’allonger la durée de vie d’un vêtement de seulement quelques mois réduisait de 5 à 10% votre empreinte carbone ? En recyclant des vêtements non utilisés, la planète ne paye pas le prix de nos choix, et ce même si nous nous tournons vers des marques responsables. Fabriquer un vêtement, éthique ou non, demande l’utilisation de nouvelles ressources. Le seconde main permet d’économiser l’eau, la terre et l’air de notre planète.

Vous gagnerez de l’argent

Les vêtements d’occasion coûtent très souvent moins chers et sont de meilleur qualité que ceux trouvés dans les grands magasins, et ça les nouvelles slow fashionistas, nous ne voulons pas nous en priver. Lorsque l’on passe du fast fashion à la mode responsable, le prix peut en décourager plus d’une. Nous nous sommes habituées à consommer à moindre coût sans se demander quelle partie de la chaîne de fabrication en subissait les dommages. Les marques éthiques comme ArmedAngels ou encore People Tree s’applique à dessiner et proposer des vêtements intemporels, de qualité, fabriqués par des artisans justement rémunérés. Il est donc normal de voir tripler le prix d’un t-shirt. Cependant, lorsque nous n’avons pas de budget, il sera difficile d’expliquer à notre banquier que nos dépenses sont avant tout engagées. Que ce soit sur Vinted ou bien dans une boutique vintage, les prix sont bradés et les propositions style sont illimitées. Notre imagination est votre seule limite.

Où acheter des vêtements de seconde main ?

EN LIGNE

Vinted

On ne présente plus cette plateforme qui regorge de merveilles seconde-main. Et pourquoi pas commencer à faire le vide dans votre armoire vous aussi ?

Vestiaire Collective

Le site parfait si vous voulez trouver une robe ou des accessoires seconde main pour un évènement plus habillé. Les plus pointus pourront même trouver des imper’ Burberry, eux aussi à prix réduits.

Imparfaite

La boutique vintage en ligne préférée de la rédac. Les fondatrices écument les boutiques vintage de la France entière pour proposer sa plus belle sélection sur le site. Un incontournable !

EN BOUTIQUE

Mad Vintage

Cette chaine vintage a conquit nos cœurs mais aussi la France avec plus de 11 boutiques présente sur l’hexagone.

Episode

Située dans le quartier d’Etienne Marcel, mais surtout présente dans le nord de l’Europe, Episode est la référence vintage et accessible des modeurs.

Chercheminippes

On ne présente plus les dépôts-ventes mythiques du 6eme arrondissement. De la fringue au mobilier, les propositions seconde main de qualité sont presque indécentes.

Léa Marcq est la fondatrice et rédactrice en chef de THE ALLEAH. Sa mission est de démocratiser la mode responsable. La rendre plus ludique et plus accessible aux lecteurs de THE ALLEAH.